Harry Potter et l'Ordre du Phoenix - Tome 5, de JK Rowling

Publié le par Ptitelfe

HP5Editions Folio Junior

1031 pages

 

A quinze ans, Harry s'apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s'il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n'a jamais été aussi anxieux. L'adolescence, la perspective des examens importants en fin d'année et ces étranges cauchemars... Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore. Poudlard devient alors le terrain d'une véritable lutte de pouvoir. La résistance s'organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours..

 

 Mon avis :

 

Ce livre est tellement riche en évènements, nouveaux personnages, révélations que je ne voulais pas faire un article non spoilé, j'ai envie de vous faire partager ce qui m'a plu dans ce livre, en espérant que cela ne chagrinera pas les internautes qui n'ont pas encore lu ce tome.

 

ATTENTION SPOILER

 

Que dire d'un tel livre? 1031 pages de bonheur, je ne me suis pas ennuyée une seule fois, et j'ai vraiment apprécié la compagnie d'Harry, Ron, Hermione, et des membres de l'OdP (Lupin, Maugrey Fol Oeil, Sirius, Tonks, Rogue, les Weasley...)

On retrouve Harry à Little Winging, qui est obligé de lancer un Patronus suite à une attaque de Détraqueurs. Ayant formellement utilisé la magie alors qu'il n'est pas en âge autorisé, et en plus en pays moldu, Harry est convoqué par le Ministère de la Magie et risque de se faire renvoyer de Poudlard... Finalement, avec le soutien de Dumbledore et de sa voisine Mrs Figgs, qui est en fait une sorcière, les charges contre lui seront abandonnées.

 

Avant de retourner à l'ecole, il retrouve ses amis et les membres de l'OdP au 12, square Grimmauld, dans la maison des Black. l'OdP en a fait son QG, et Sirius peut ainsi s'y cacher, vu qu'il est toujours recherché. Il doit vivre au quotidien avec l'Elfe de maison : Kreattur : une âme très noire, qui déteste Sirius et Harry, et qui regrette l'existence de Mme Black. J'ai beaucoup aimé découvrir la généalogie de Sirius, devant la tapisserie.

 

Le ministre (Cornelius Fudge) ne veut pas croire au retour de Voldemort,  et dément à travers la Gazette du Sorcier toute vérité prononcée par Harry et Dumbledore. Il est d'ailleurs persuadé que Dumbledore tente de renverser le Ministère pour s'en emparer.

 

Afin de surveiller les faits et gestes du Directeur de Poudlard, Cornelius Fudge va imposer la nouvelle professeur contre les forces du mal : Dolores Ombrage. Cette femme est ignoble, détestable, ressemble à un crapaud qui porte des robes roses en tweed tous les jours, elle collectionne les assiettes avec des chats dedans, ell est excecrable et mène le ministre par le bout du nez! Elle va devenir successivement inquisitrice puis, au grand damne des élèves et professeurs, directrice de Poudlard. Toutes les voies de communication seront surveillées par ses membres personnelles, mené tambour battant par un Drago Malefoy fidèle à lui même! Heureusement que les jumeaux Weasley seront là pour leur en faire voir de toutes les couleurs! Il semble que son bouc émissaire soit Harry, qu'elle adore punir et lui confisquer ses affaires fétiches! Elle est aussi une médiocre professeur. Ne voulant pas accepter le retour de Voldemort, elle décide de ne pas enseigner la pratique à ses élèves, mais uniquement de la réthorie, et on peut dire qu'elle est bien minime!

En tant qu'insitrice, elle prend le droit de contrôler tous les professeurs, et d'en exclure quelques uns qu'elle n'apprécie pas du tout...

 

Sur l'idée d'Hermione, plusieurs élèves décident de se joindre aux cours qu' Harry donnera en cachette pour apprendre à se défendre : Ce groupe se nommera "l'Armée de Dumbledore", et ils s'entraineront ardemment dans la Salle sur Demande.

On fait ainsi la connaissance de plusieurs personnages, notamment Luna Lovegood, une nana que j'adooore! Elle est...dans la lune ; elle croit.... en tout ce qui est incroyable et non prouvé! Bref, elle est Luna quoi :)

Cho Chang m'a énervé. On a envie de lui mettre des claques tellement elle est "cucu la praline" et chouineuse. Mais bon, heureusement que son histoire avec Harry ne va pas plus loin.

 

Les nuits, Harry fait des rêves très réels, il commence à ressentir les émotions de Voldemort, sa joie, sa colère... Un jour, il voit Mr Weasley se faire attaquer au Ministère par un Serpent. Il se réveille en transe, et est emméné en urgence au bureau de Dumbledore. Les faits sont réels, et Harry sauve Arthur d'une mort certaine. Le passage à Ste Mangouste est très bien, on découvre les parents de Neville (un autre personnage secondaire que j'aime beaucoup), on retrouve Lockhart (Ah ah ah, que j'ai bien ri) et on comprend mieux quelles personnes sont amenés dans cet hôpital.


Afin d'éviter qu'Harry ne ressente trop les émotions de son Ennemi, et que par la même occasion, il se serve de lui pour le tuer, Dumbledore demande à Rogue (Youpiiii!) de lui donner des cours d'occlumancie, qui consiste à fermer son esprit et se protéger des intrusions par des personnes extérieures. Lors d'une séance, Rogue devra sortir en urgence, et laissera Harry seul qui, saisissant l'occasion, plongera dans la pensine et découvrira un terrible secret. On en apprend enfin un peu plus sur ce professeur mystérieux! Par ailleurs, j'ai beaucoup aimé la scène dans laquelle Ombrage lui demande une potion de Veritaserum.

 

 

Pour moi, la cible des lecteurs change vraiment à ce tome!  Harry change et se cherche, a des sautes d'humeur, s'isole par moment et ne croit qu'en son parrain, mais heureusement que ses fidèles amis sont là pour le ramener sur le droit chemin, et surtout ne le laisse pas tomber.

L'Univers devient beaucoup plus sombre que les 4 premiers, les scènes de punition sont douloureuses, le combat final est haletant, les élèves se démènent comme des fous pour ne pas tomber contre les Mangemorts. J'ai vraiment adoré le combat de la fin, ainsi que celui entre Voldemort et Dumbledore, la façon dont Harry est protégé, avec la statue dorée. Les émotions que Dumbledore ressent pour Harry prennent tous leur sens dans ce tome.

 

Et la révélation de la prophétie me donne hâte de relire le tome 6, qui  va nous entrainer dans la nouvelle guerre contre Voldemort et ses partisans.

 

Note : 9/10

Publié dans Fantasy jeunesse

Commenter cet article

nanet 21/10/2011 11:05


Coucou, j'ai failli mettre un com : J'ADORE... et filer... mais cela ne me correspond pas vraiment. Alors, je vais faire un tantinet plus long. J'adore vraiment ce livre, qui pour moi aussi est un
virage dans la série. Virage amorcé à la fin du tome 4, c'st vrai. Ce livre est riche, noir à souhait et montre enfin l'énorme capital des trois principaux protagonistes. De surcroit, il apporte
aux adultes leur vrai part, avec des contributions plus importantes : Séverus, Siruis... (Bellatrix aussi même si son ampleur éclate au dernier) bref, il est complet et j'ai vraiment adhéré à cette
histoire globale à partir ce ce bouquin, reprenant les premiers pour voir ce que j'avais "manqué".

Un livre à relire... c'est prévu.

Biz


Ptitelfe 22/10/2011 15:46



Oh, tu as raison d'avoir étoffé ton comm', c'est beaucoup plus interessant à lire, et ça me permet de mieux connaitre ton avis ! J'ai eu le même effet que toi, mais en voyant les films, car j'ai
connu HP seulement à la sortie du film 4, que je n'avais pas trop aimé à l'époque,  je m'endormais toujours devant) puis j'ai vu le 5 , et j'ai eu le besoin de me plonger dans les livres, et
quelle joie de découvrir l'écriture de JK!



lespassionsdesamoureuxduquai 19/10/2011 15:27


C'est également mon tome préféré ! :)


Acr0 19/10/2011 09:57


C'est MON tome préféré, alors je ne peux que te dire que j'adore ;) Je suis d'accord avec toi en disant que la cible de lecteurs change, que les émotions sont plus fortes, l'univers plus sombre
aussi. C'est le premier tome où Harry se prend des claques et ne réussit pas tout facilement fingers in ze nose.


Ptitelfe 19/10/2011 17:51



Oui, c'est clair que là, il commence à en baver, et trouve moins d'aide miraculeuse pour certaines de ses péripéties :)