Le cercle littéraire des amateurs d'epluchures de patates, de Marie Ann Shiffer & Annie Barrows

Publié le par Ptitelfe

http://1.bp.blogspot.com/_3XYgfP46IoM/TOOxwWP7D3I/AAAAAAAAAGw/Zx9ZlakAvEQ/s1600/cercle-litteraire-amateurs.jpg

 

Synopsis :

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

 

Mon avis : Publié en 2009, ce livre a toujours attiré mon oeil avec sa couverture très parlante et très jolie. Et pourtant, j'ai attendu deux ans avant de m'y plonger car je craignais la lecture epistolaire. C'est un ami qui m'a prêté ce roman, et j'ai bien apprécié. Tout de même loin d'être un coup de coeur, ce livre m'a transporté dans un monde jusque là quasi inconnu : L'après guerre. On découvre un cercle littéraire, où certains auteurs sont nommés : à l'époque, les habitants de Guernesey lisaient du Jane Austen, du Oscar Wilde ou encore du Sénèque. Outre ces références très agréables, même si je ne connais pas encore certains auteurs, j'ai beaucoup aimé le fait que ça se passe à Guernesey. Je comprend complètement l'auteur lorsqu'elle dit, en parlant de Juliet( le personnage principal) :

 

"L'air marin, le soleil, les champs verdoyants, les fleurs sauvages, le ciel changeant, la mer capricieuse et surtout , les gens de Guernesey l'ont séduite au point de lui faire perdre le goût de la vie citadine"

 

Cette citation est TELLEMENT VRAIE! J'ai ressenti la même chose lorsque j'ai découvert la Normandie, la Manche, Granville plus précisément et Jersey (île anglo-normande très proche de Guernesey). Tout ce qu'elle dit est la vérité! La mer, là bas, scintille sous le soleil, le climat change, les gens sont agréables, l'air n'est pas pollué, et les falaises sont somptueuses! C'est donc sans problème que je me suis imaginée l'ile de Guernesey, et que je me presserai de visiter dès qu'on retournera en Normandie.

 

J'ai été fortement touchée par l'histoire d'Elizabeth, celle qui sera le personnage central du prochain livre de Juliet. Sa captivité à Ravensbruck m'a bouleversé. Je suis d'autant plus sensible sur ce sujet car ma mamie était à Auschwitz, elle en est ressortie vivante, mais je n'ai jamais pu en parler avec elle car elle est décédée quand j'avais 7 ans. Donc le passage concernant Ravensbruck a été très douloureux...

 

Autrement, c'est la 2è fois que je lis une lecture épistolaire, et le charme agit rapidement. On s'immisce dans la vie  d'inconnus qu'on apprend à connaitre en même temps que les destinataires des courriers.

 

FInalement, ce qui marque le plus ici est de découvrir comment ça s'est passé lors de l'occupation, à l'époque où les terres anglaises et françaises étaient en guerre, personne ne soupconnait les allemands d'avoir envahi les petites îles anglo-normandes. Cette façon d'aborder la guerre change. Je ne suis pas fan des lectures historiques de cette période, et pourtant, grace à ces livres, on "réalise" que ça s'est réellement passé, on découvre les souffrances des gens sans toutefois se les imaginer car pas vécues et on espère que de tels drames ne se reproduiront plus.

 

Seul bémol qui a été relevé plusieurs fois par de nombreux internautes : le style d'écriture reste le même, quelque soit le rédacteur des lettres.

 

ATTENTION SPOILER

Durant la lecture, je me suis demandée si Sophie, la soeur de Sidney, n'était pas imaginaire, si ce n'était pas une amie qui était morte pendant la guerre. En effet, cette dernière n'a jamais répondu aux lettres de Juliet, et pourtant elle lui écrit constamment, tout en répondant à des questions. A un moment, John Booker explique que Sénèqye écrivait des lettres à des amis imaginaires pour leur dire comment se comporter dans la vie. Au final, j'ai découvert que Sophie communiquait avec Juliet par téléphone!

FIN DU SPOILER

 

Quelques citations ont relevé mon attention :

 

" A force de lire, de parler de livres et de vous disputer à cause d'eux, nous en sommes venus à nous lier étroitement les uns aux autres " (absolument ce qui se produit sur le forum de Livraddict)

 

" L'humour est le meilleur moyen de rendre l'insupportable supportable"

 

"Lire de bons livres vous empêche d'apprécier les mauvais".

 

Enfin, Juliet m'encourage à me plonger dans mon premier Jane Austen : Orgueil et Préjugés, que je lirai certainement la semaine prochaine. Elle dit que ce livre "était l'une des plus belles histoires jamais écrites - et que le suspense la tiendrait en haleine jusqu'à la fin" !!

 

En conclusion, c'est une lecture intéressante et culturelle, qui mélange les déboires sentimentaux d'une écrivain avec un documentaire historique sur l'après guerre.

 

Note : 8.5/10

 


Publié dans Contemporaine

Commenter cet article

Luna 12/08/2011 20:38


Je suis totalement sous le charme de ce livre ! Il est touchant, poignant et le ton terriblement juste...
Je trouve que c'est un livre qui s'intéresse beaucoup au genre humain : un véritable coup de cœur !


Natacha 09/08/2011 19:44


J'avais beaucoup aimé ce roman mais pas au point d'être un coup de coeur ! Certains moments étaient trop longs à mon gout ! Un bon livre quand même ! =)


Mypianocanta 21/07/2011 20:22


Livre qui fait partie de MEL... mais pour quand je ne sais pas : il est sorti en permanence à la bibliothèque et pour l'instant je n'achète rien.


Akasha 20/07/2011 20:48


Sa nièce a déjà quelques livres de sorties mais cela n'a rien à voir me semble-t-il.
Certains avaient l'espoir de retrouver ce style et ils ont été déçus ;)


Akasha 20/07/2011 20:11


Non, je ne participe pas au challenge épistolaire mais dans le genre (c'est une histoire d'amour par contre !) il y a Quand souffle le vent du Nord ;))


Ptitelfe 20/07/2011 20:35



Oui! Je l'ai lu ! J'ai beaucoup aimé également cette histoire, et il me tarde de me procurer la suite :)