Le dernier Hiver, de Jean Luc Marcastel

Publié le par Ptitelfe

http://www.livraddict.com/covers/54/54878/couv4999120.jpg

 

 

 Mon avis  :

 

Le dernier hiver est un livre qui m'a attiré dès que j'en ai entendu parler, il est sorti en octobre 2011 aux éditions Blackmoon, mais j'ai attendu mai 2012 et le festival des Imaginales pour me le procurer et en profiter pour rencontrer l'auteur et lui demander une dédicace. Jean Luc Marcastel est un auteur très sympathique, abordable, et qui raconte le pitch du livre avec passion! Comment résister face à ces yeux qui pétillaient et qui donnaient envie de découvrir cet univers postapocalyptique?

 

J'ai tout de meme attendu ce debut d'année 2013 , et la saison hivernale, pour le sortir de ma bibliotheque.

 

Au début, l'auteur donne la parole à Johan, en lui laissant nous raconter le monde de 2035, après l'apocalypse. La France est recouverte par la neige, les températures sont glaciales, et le monde n'est plus. Aujourd'hui, règne la Malesève, cette forêt de pins mangeurs d'hommes, ces arbres qui ont repris le droit sur la nature et ont trouvé un nouveau moyen de se nourrir, depuis que le soleil n'existe plus et que les journées ne sont que crépuscules. 

 

Johan habite à Aurillac. A cause des changements climatiques,  les envois de courriers n'existent plus, les réseaux téléphoniques ne marchent plus. Ne sachant pas si Léa, sa dulcinée, partie vivre à Bergerac avec ses parents juste après l'apocalypse, est encore vivante, il décide de partir là bas. Il sera accompagné de Théo, son frère, ex militaire, Khalid, ami d'enfance, et Fanie, soeur de coeur des deux frères. Ces quatres personnages savent que la route sera très dangereuse et qu'ils pourraient bien ne jamais en revenir.

 

Sur le chemin, ils vont rencontrer de nombreux obstacles, que ce soit les pièges de la forêt, ses tempêtes de neiges, les veurs, ou encore les danseurs assoiffés de sang, ou bien des ennemis mortels, pris dans le tourbillon du pouvoir pour régner sur des gens plus faibles, plus appeurés par les évènements présents. Lors de ce périple, qui est avant tout une quête de soi, ils vont chacun se découvrir, savoir qui ils sont vraiment, si ils sont bons, méchants, courageux, braves, faibles, couards... 

 

Mais surtout, le proverbe "l'union fait la force" prend toute sa teneur ici! A travers les dangers et les risques potentiels de mourir, chacun va lutter en pensant à l'autre, en restant convaincu que l'amour, la bonté, l'humanité est ce qu'il y a de mieux pour l'homme.

 

Ce roman fantastique est avant tout un message pour l'Homme, celui que tout reste possible, même dans les situations les plus désespérées, pour peu que chacun en soi soit convaincu de ces valeurs d'amour, de courage et d'espoir! L'écriture est très belle, très bien imagée, je ne me suis pas ennuyée un seul instant et c'était un régal, une fois de plus, de lire un auteur français, qui manie les mots, sans avoir à faire à une traduction qui peut parfois ternir la puissance du récit. Les dialogues sont poignants, j'ai aimé chacun d'entre eux, surtout ceux où les personnages défendent leur point de vue, leur envie de combattre, d'avancer, et de se protéger. C'était vraiment très beau, et évidemment, des larmes ont roulé sur mes joues à certains passages.

 

Je m'attendais à la mort d'un personnage mais pas au bon.. la surprise m'a capturé et les émotions ont surgi. Je ne voudrais pas spoiler mais sachez que mon personnage préféré est Théo, le grand frère. J'ai aimé ses valeurs, ses reflexions, son histoire. Fanie est probablement le personnage qui évolue le plus, qui se révèle dans ce voyage, et surtout celui qui incarne la Femme et tout ce qui l'accompagne : l'amour, le sens de la protection, le courage, mais aussi un être affaibli par ses peurs, qui a besoin d'être soutenue par ses proches. Je vous laisserai découvrir Khalid et Johan (le personnage le plus complexe et qui m'a aussi beaucoup touché.) Les liens entre ces personnages sont si forts qu'on ne peut pas rester insensible! 

 

Au niveau de l'ambiance, il n'y a rien à dire! C'était top! J'ai adoré cette ambiance en huis-clos, au milieu de la forêt dangereuse. J'ai aimé découvrir en même temps qu'eux une maison abandonnée, un village de fous dangereux, ou la rencontre avec le Léviathan! 


C'est un roman que je conseille vivement, n'hésitez pas, lisez le, le message est beau, optimiste, et plein d'espoir! Le rythme est donné, aventurez vous avec Johan et découvrez auprès de quels dangers ils vont passer!

 

Note : 9/10


Bonus : petite interview de l'auteur lors du salon jeunesse de Montreuil en décembre 2011 :



 

 

 

 

 ABC Imaginaire 2013 bis copie  http://img.over-blog.com/500x251/4/09/90/22/Sans-titre-17.jpg

 

Publié dans Fantastique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aidoku 17/01/2013 16:57

Le pitch me dit bien, mais ce débordement de valeurs positives que tu décris me fait un peu peur :S

Ptitelfe 19/01/2013 11:00



Si tu le lis, tu verras que pendant une très longue partie, on est dans une situation desespérée !



Clairdelune 14/01/2013 18:48

J'ai adoré aussi et cette lecture était parfaitement accordé avec la saison :P

Belledenuit 14/01/2013 18:25

Un livre que j'ai lu il n'y a pas longtemps et que j'ai beaucoup apprécié jusqu'au moment où l'auteur fait entrer la religion dans son ouvrage. J'ai trouvé ça dommage. Par contre, j'ai beaucoup
aimé le même personnage que toi, Théo. Il est bouleversant par ce qu'il a vécu, ce qu'il espère... Un livre à découvrir c'est certain (malgré mon petit bémol).

Ptitelfe 14/01/2013 19:01



Oh le côté religion ne m'a pas choqué et j'ai meme trouvé ça cohérent, dans le sens où il y a toujours des personnes charlatans qui profitent de la faiblesse des hommes, et pour le coup, la
religion, malgré la foi à laquelle elle peut rattacher, est également un point faible dans des circonstances désespérées. Enfin, je suis contente que tu ais également apprécié!



Mina 13/01/2013 19:02

Jean-Luc Marcastel est un auteur que j'apprécie beaucoup (^-^) ravie que ce titre t'aie plu