Le Seigneur des Anneaux T1-Chap8 : " Brouillard sur les Hauts des Galgals"

Publié le par le-blog-d-une-ptitelfe.over-blog.com

http://tolkienilu.chez-alice.fr/epopee/illustrations/seigneur_des_anneaux/fotr/le_galgal_nasmith.jpg

 

Extrait : "Il se retourna, et là, dans la froide luminescence, il vit, couchés près de lui, Sam, Pippin, et Merry. Ils étaient sur le dos et leurs visages étaient d'une pâleur mortelle ; et ils étaient vêtus de blanc. Autour d'eux étaient répandus de nombreux trésors, d'or peut être, encore qu'à cette lumière ils parussent froids et sans beauté. Sur la tête des hobbits étaient des petits bandeaux d'or ; il y avait des chaînes autour de leur taille, et à leurs doigts de nombreux anneaux. Des épees étaient posées à leur côté, et des boucliers à leurs pieds. Mais en travers de leurs trois cous, se voyait une longue épée nue."

 

Résumé : les 4 hobbits quittèrent la maison de Tom Bombadil, résolu à retrouver la route principale. Accompagnés de leurs poneys chargés, c'est à travers la forêt qu'ils commencèrent leur chemin. Quand tout à coup, tout devint brumeux et sombre. Frodon, qui devancait les autres, se retourna pour demander de l'aide, et s'aperçut que ses amis avaient disparus. Il se retrouva lui même enfoui par les ténèbres. C'est grâce à un poème que Tom Bombadil lui avait appris avant le départ, qu'il put trouver une solution pour les sortir de là. Tom Bombadil vint une nouvelle fois à leur secours. Une fois remis sur pieds, les hobbits rejoignirent la route principale avec l'aide de Tom, qui leur indiqua une auberge où dormir pour la nuit : l'Auberge du Poney Fringant.

 

Personnages :

 

Nous continuons l'histoire avec nos 4 hobbits et Tom Bombadil.

 

Mon avis : je n'avais plus du tout souvenir de ce passage qui a été littéralement occulté dans le film de Peter Jackson. Tout tourne encore autour du pouvoir de Tom Bombadil sur la forêt. Ce passage était sympa à relire, et Tolkien a un vrai talent pour nous mettre dans l'opression en peu de temps! description, ambiance, dialogue, du pur bonheur.

Publié dans Seigneur des anneaux

Commenter cet article