Le Seigneur des Anneaux T1-Chap11 : " Un poignard dans le noir"

Publié le par Ptitelfe

http://www.elbakin.net/plume/xmedia/tolkien/jeux/Le_mont_venteux.jpg

 

Extrait : (Le passage se situe au Mont Venteux, alors que les cavaliers noirs arrivent au sommet du Mont. Frodon glisse l'Anneau à son doigt, n'ayant pu lutter contre) :

"A ce moment, Frodon se jeta en avant sur le sol, et il s'entendit crier d'une voix forte : "O Elbereth, Gilthoniel ! ". En même temps, il porta un coup aux pieds de son ennemi. Un cri aigu s'éleva dans la nuit, et il ressentit une douleur comme une flèche de glace empoisonnée qui lui perçait l'épaule gauche. Au moment même de perdre connaissance,  il aperçut, comme dans un brouillard tourbillonnant, Grands Pas qui bondissait hors de l'obscurité, un brandon de bois enflammé dans chaque main. Dans un ultime effort, Frodon, laissant tomber son épée, retira l'Anneau de son doigt et le tint dans sa main crispée."

 

Résumé : Après l'attaque des Cavaliers Noirs à Bree, les hobbits et Grand Pas rachètent le seul cheval encore au village, celui du mauvais Fougeron. Ils s'en vont en direction de Fondcombe, et s'arrête au Mont Venteux pour la nuit. Là, ils découvrent un ancien feu de camp, et une pierre gravée, certainement un message de Gandalf. Cependant, ils ne sont pas seuls. Ils perçoivent des ombres au bas du mont venteux. Afin d'apaiser les craintes de la nuit, Grands Pas racontent quelques histoires elfiques, notamment celle de Gil Galad, et celle de Beren et Tinuviel (histoire d'amour entre une elfe et un homme mortel). Malgré tout, les cavaliers atteignent le sommet du Mont Venteux. Pris d'une crainte folle et attiré par le pouvoir de l'Anneau, Frodon le glisse à son doigt, ce qui lui permet de voir le physique réel des Cavaliers Noirs, et reçoit un coup de poignard de l'un d'entre eux à l'épaule. Le chapitre s'achève grâce à Grands Pas qui repoussent les Cavaliers à l'aide de torches enfllammées.

 

Personnages Principaux du chapitres :

Personne de nouveau, nous poursuivons l'histoire avec nos 4 hobbits et Grands Pas.

 

Mon avis : j'ai beaucoup apprécié ce chapitre, plus long que les autres, mais qui plante bien l'histoire et le début de la communauté. J'ai vraiment apprécié le moment où Grands Pas raconte l'histoire d'amour entre Beren et Tinuviel, cela donne de l'espoir malgré leur fin tragique, mais le sentiment d'amour est positif. Par contre, il me semble que dans le film, Grands Pas est mécontent que les hobbits aient brulé un feu pour leur repas, car cela attire les regards des ennemis, alors que dans le roman, il dit le contraire : la seule chose qui oeut repousser les cavaliers noirs, c'est le feu, dont il se sert d'ailleurs pour sauver Frodon.

Publié dans Seigneur des anneaux

Commenter cet article