Le Seigneur des Anneaux T2- Livre III-Chapitre 2 "Les Cavaliers de Roan"

Publié le par Ptitelfe

 

 

Extrait :

"Mais à présent, Seigneur, que voudriez vous que je fasse? Je dois me hâter de retourner auprès de Théoden. J'ai parlé avac circonspection devant mes hommes. Il est vrai que nous ne sommes pas encore en guerre ouverte avec le Pays Noir, et il est des gens, proches de l'oreille du Roi, qui donnent des conseils de lacheté ; mais la guerre vient. Nous n'abandonnerons pas notre vieille alliance avec le Gondor, et quand il se battra, nous l'aiderons :voilà ce que je dis, moi et tous ceux qui sont avec moi. Je suis en charge de la Marche Orientale, circonscription du Troisième Maréchal ; et j'ai déplacé tous nos troupeaux et leurs gardiens ; je les ai retiré au-delà de l'Entalluve, ne laissant ici que des gardes et des éclaireurs rapides.

-Vous ne payer donc pas tribut à Sauron? dit Gimli.

-Non, et nous ne l'avons jamais fait, dit Eomir..."

 

Personnages du chapitre :

Aragorn/Gimli/Legolas

Eomir et sa troupe : " L'un d'eux s'approcha alors — un homme de haute taille, plus grand que tous les autres ; de son casque, comme un cimier, pendait une queue de cheval blanche." 

Au loin des centaines d'Orques

 

Résumé : Pendant 4 jours, Aragorn, Gimli et Legolas poursuivent les Orques, sans toutefois parvenir à les rattraper. Ils passèrent un de leur camp de nuit et retrouvèrent la feuille de Lorien, et continuèrent d'espérer que Pippin et Merry sont toujours vivant. Au bout du 4è jour, ils rencontrèrent Eomer, fils de Theoden, du Rohan. Sa troupe venait juste de massacrer l'ensemble des Orques, mais lors de leur combat, ils ne virent aucun signe ou ennemis ressemblant à un quelconque semi-homme. Après une longue discussion, Aragorn apprit que le peuple du Rohan ne servait pas la cause de Sauron, que leur roi était en conflit moral avec Gandalf, et qu'il fallait mieux éviter de prononcer son nom en sa présence. Eomer laissent la vie sauve aux 3 compagnons, leur prête des chevaux après sermon qu'Aragorn lui ramènerait une fois la guerre finie. C'est ainsi que chacun reprit sa route, les 3 amis se dirigeant vers la forêt de Fangorn. Là, ils croisèrent un vieillard qui fit fuir les chevaux, lui même disparut juste après. Gimli pense que c'est Saroumane, mais Aragorn reste sceptique car il a été décrit que Saroumane ressemblait à un vieillard avec un capuchon, or ce vieillard portait un chapeau.

 

Mon avis : Ce chapitre est relativement long, ce qui va de pair avec la longue route qu'on fait les 3 hommes pour retrouver les prisonniers.

Certains pourraient dire que c'était trop long, moi j'ai apprécié, j'étais avec eux dans la plaine vide et infinie, à rechercher le moindre indice depuis la vue perçante de Legolas.

La rencontre avec Eomer est un passage que j'aime tout autant, Eomer étant l'un des humains que je préfère dans la saga, même si on le voit peu. Il est courageux et prêt à prêter main forte dans les combats contre les forces du Mal.

La méfiance est de mise dans ce chapitre, chacun voulant savoir dans quel camp ils sont, avant de délier plus leurs langues.

 

Les deux tours ayant une rédaction assez spéciale, du fait que l'on doit suivre plusieurs destins en même temps, je vais dorénavant rédiger mes articles selon l'histoire des personnages, cad que par exemple, mon prochain article regroupera les chapitres 3 et 4 du Livre III.

Publié dans Seigneur des anneaux

Commenter cet article